lundi 1 septembre 2014

Brasiiil goooal ! goooal ! goooooalll ! Et si après le foot on passait à l'apéro'Brasil ? Caïpi Ballsao et kibe de carne au menu !

Je suis toujours étonné par notre capacité à oublier bien des choses que nous avons pourtant adorées certaines fois. Tiens le Brésil par exemple, qui est encore capable d'estampiller sur une carte muette de là-bas le nom des villes où se déroulaient les matchs ??? Sûrement pas moi… 
Et la cuisine brésilienne dont tout le monde parlait il y a encore… pareil, pliée, rangée, oubliée ! Et du coup comme il fait presque un temps à samba je me suis dit qu'un apéro'Brasil par les temps qui courent ça ne serait pas si mal !
Et comme de plus j'avais une bouteille de Ballantine's Brasil et un cocktail à essayer…
Caïpi Ballsao, ce nouveau cocktail signé Ballantine's, fait partie de ces cocktails tout simples à réaliser, inspiré de la caïpirina, aussi rafraichissant qu'acidulé. Un cocktail que j'ai donc décidé d'associé à un kibe de carne, cette recette venue du lointain Liban et qui s'est installée au Brésil depuis bien longtemps.
Caïpi Ballsao
Ingrédients : 5cl de Ballantine's Brasil – 1cl de sirop de canne – 1citron vert coupé en morceaux – de la glace pilée beaucoup de glace pilée !
Et pour faire le cocktail c'est tout simple, versez dans le verre le Ballantine's Brasil, le sirop de canne et le citron vert, pilez le tout et ajoutez la glace, beaucoup de glace pilée !
Kibe de carne
Ingrédients : 250gr de boulgour le plus fin possible ou si vous avez une épicerie brésilienne du blé à kibé - 500gr de viande hachée- 2 gousses d'ail – 2 oignons – 1 vingtaine de feuilles de menthe – 1càc de bois d'inde (ou à défaut de piment de la Jamaïque en poudre et vraiment à défaut du garam massala) - sel et poivre
Commencez par préparer le boulgour selon les indications de l'emballage, attention faites cuire le boulgour al dente. Laissez refroidir.
Mettez dans un mixer l'ail et l'oignon grossièrement haché ainsi que la menthe et mixez le tout finement. Versez dans un saladier avec le boulgour, la viande, le bois d'Inde, salez, poivrez et mélangez bien le tout.
Passez ce mélange au mixer, faites-le en plusieurs fois, jusqu'à obtenir une pâte homogène.
Faites ensuite des boulettes d'environ 25g avec cette pâte, donnez une forme d'olive allongée aux boulettes puis faites-les cuire dans un bain d'huile préchauffé à 160°. Il faut que les boulettes soient bien dorées.
Faites-les égoutter sur du papier absorbant et dégustez-les encore toutes chaudes.
« L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération. »
Produit offert

Mais pourquoi, bon une samba on ne va quand même pas s'énerver tout de suite… est-ce que je vous raconte ça…

dimanche 31 août 2014

Surf and turf in Madiran ! Ou quand la terre, la mer et le vin se rejoignent tous les trois…

En cherchant ce que je pourrais dire sur les accords entre le vin et le manger et plus particulièrement entre le Madiran et l'assiette, je suis allé relire ce que j'avais écris l'année dernière au sujet du même exercice. Et je me rends compte que pour une fois je suis constant et d'accord avec moi-même, il est bien difficile de penser accord mets et vins et surtout a priori, avant d'avoir le plat et le vin sur la table.
Et cette fois le défi proposé par les vins de Madiran, ce challenge Toques en Madiran auquel j'ai le plaisir de participer de nouveau,  est encore un peu plus compliqué puisqu'il s'agit de marier le vin avec la terre et la mer en même temps. Et en cherchant à quelle sauce j'allais bien pouvoir déguster ce Madiran Maestria 2012, un vin à la puissance maitrisée aux arômes fruités qui laissent deviner au final quelques arômes d'épices et de vanille, en cherchant donc je me suis rappelé d'un drôle de plat découvert du côté de l'Irlande, le surf and turf !
Le surf and turf se compose par là-bas d'une belle pièce de viande de bœuf et de ces crevettes goûteuses et généreuses de la baie de Dublin, un plat que j'ai eu envie pour l'occasion de donner quelques saveurs de Madiran.
Surf and turf in Madiran !
Ingrédients pour 2 : 2 belles tranches de filet de bœuf de préférence bardé et ficelé – 4 belles et grosses gambas – 10cl de Madiran – 2 gousses d'ail – 2 tiges de thym – 2 tiges d'origan - 2 feuilles de laurier – 4 tiges de persil plat – 2 petites échalotes –1 cœur de trévise -  beurre - sel et poivre
Versez le vin dans un plat ajoutez les gousses d'ail juste coupées en tranches avec le thym, l'origan et le laurier. Déposez la viande sur le plat et couvrez d'un film plastique et laissez reposer pendant une paire d'heures. Retournez la viande toutes les demi-heures.
Hachez finement le persil plat, les échalotes et le cœur de trévise. Mélangez la moitié du persil, l'échalote et le cœur de trévise.
Hachez le persil restant avec 2càs de beurre ramolli. Fendez le dos des crevettes en deux dans la longueur, retirez la veine  et remplissez le dos d'un peu de beurre persillé.
Faites chauffer deux poêles à bon feu.
Dans l'une d'elle faites dorer les gambas.
Séchez rapidement la viande sur du papier absorbant, mettez un bon morceau de beurre dans l'autre poêle et dès qu'il grésille faites-y dorer la viande à votre goût, bleu en ce qui me concerne ! Dès qu'elle est à point déposez les tranches dans les assiettes, salez poivrez et couvrez-les.
Jetez le mélange de trévise, échalote et persil dans la poêle, remuez et videz dans les assiettes. Versez 3 ou 4 càs de marinade dans la poêle, faites-la réduire rapidement, ajoutez un morceau de beurre de fouettez le tout.
Déposez les crevettes sur les assiettes et terminez en arrosant d'un peu de sauce au vin. Et bien sûr servez avec un verre de Madiran...
« L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération. »
Vin offert


Mais pourquoi, je me demande si ce n'est pas toute la gastronomie irlandaise qui pourrait s'exporter à Madiran d'ailleurs… est-ce que je vous raconte ça…

samedi 30 août 2014

Une petite glace au soleil ??? Glace comme un banofee vanille pécan !

Quand les dinosaures courraient encore sur terre et que j'étais donc jeune, un de nos premiers rituels quand nous arrivions en vacances c'était de nous offrir la plus grosse coupe glacée du coin ! 
Et dans ce domaine-là je dois dire qu'on n'était pas mauvais pour demander pour nos glaces les suppléments les uns sur les autres jusqu'à ce que le serveur finisse par nous dire on va s'arrêter là après ça va plus être possible ! Et nous n'avions alors plus qu'à nous perdre dans ces montagnes de plaisir en dévorant aussi en même temps au moins la moitié du budget de nos vacances de fauchés, mais un rituel, c'est un rituel ! et sans ça nos vacances n'auraient pas eu le même goût…
Depuis ce temps lointain où il faisait encore beau pendant l'été je garde une affection pour les coupes glacées même si je suis beaucoup, beaucoup plus raisonnable côté supplément ! Enfin quand il s'est agi de composer une glace réalisée avec un des parfums de la nouvelle gamme de crèmes glacées Carte d’Or Façon Glacier j'ai dû quand même me retenir pour au final revenir à l'essentiel et proposer une coupe glacée aussi simple que savoureuse.
Glace comme un banofee vanille pécan
Ingrédients pour 4 coupes : 1 bac de crème glacée Carte d’Or Façon Glacier Vanille et Noix de Pécan – 1banane pas trop mûre – 8càs de caramel au beurre salé – 12 cerneaux de noix de pécan – 120g de sucre en poudre – 1càc de bicarbonate de soude (facultatif)
Commencez par préparer un caramel croquant.
Versez le sucre dans une petite casserole et mettez-le à fondre à feu moyen. Quand il est fondu et commence à colorer, ne le laissez pas brunir il deviendrait amer, retirez-le du feu et versez le bicarbonate de soude. Le caramel va alors faire des bulles, remuez le rapidement, puis versez-le sur une plaque couverte de papier sulfurisé et étalez-le avec une spatule. Laissez complètement refroidir et cassez-le en morceaux.
Vous pouvez aussi réaliser ce caramel sans bicarbonate le caramel sera plus translucide.
Epluchez la banane et coupez-la en fines tranches.
Vous n'avez plus qu'à monter la coupe glacée. Commencez par de la crème glacée Carte d'Or Façon Glacier vanille pécan, ajoutez ensuite quelques tranches de bananes, 1 cerneau de noix grossièrement émietté, un peu de caramel croquant et une cuillère à soupe de caramel au beurre salé puis si nécessaire recommencez l'opération en montant une deuxième couche de la même manière.
Terminez en déposant une rosette de crème glacée Carte d’Or Façon Glacier Vanille et Noix de Pécan sur votre coupe et en la décorant avec un cerneau de noix entier et un bel éclat de caramel croquant.
Carte d’Or présente sa gamme gourmande Façon Glacier, inspirée du glacier traditionnel. Les 7 recettes de cette gamme se composent de mélanges de glaces, d’inclusions et de sauces présentées en 6 belles rosettes architecturées dont vous pourrez profiter grâce à leur dôme transparent.
Les 7 recettes : - Fraise & Morceaux de meringue - Saveurs Myrtille & Vanille - Saveurs Macadamia & Vanille - Saveurs Amande & Vanille - Saveur Dame Blanche - Vanille & Noix de Pécan - Saveur Crème brûlée.
Et si vous voulez découvrir d'autres recettes : Les recettes crème glacée Carte d’Or Façon Glacier
Article sponsorisé

Mais pourquoi, je me demande si je vais pas m'attraper un coup de soleil à force de le voir se refléter dans les gouttes de pluie ! est-ce que je vous raconte ça…

vendredi 29 août 2014

Le vendredi c'est retour vers le futur… Pizza presto très très poivrons parce que demain c'est… l'été !!!

C'est curieux comme des fois les choses qu'on n'attend vraiment vraiment plus arrivent quand même.
C'est un peu comme quand vous suivez les notes de votre petit dernier et que contrôles après contrôles ça veut pas, ça peut pas, ça veut… 
C'est pas forcément que ça soit mauvais mauvais mais c'est souvent que c'est pas terrible quand même. Et pendant toute l'année tu attends qu'il te revienne avec dans sa besace une note de premier de la classe. C'est presque autant pour lui que pour toi que tu l'espères cette note, pour qu'il se dise enfin que c'est possible, qu'il peut le faire, que lui aussi a l'œil du tigre ! Et puis un jour…
Un jour il t'arrive avec la note ! C'est pas un 20 ni même un 19 c'est pas grave, c'est dans les meilleures et maintenant il sait que tout est possible si… Il sait qu'il peut avoir des 16, des 17 et peut-être même plus et subitement ce que tu n'attendais plus illumine ta journée, ta semaine, ton… tout quoi ! Et ce n'est sûrement pas parce que c'est en flûte à bec qu'il a eu LA note que ça va changer quelque chose !
Et de savoir que l'été va maintenant arriver ça me fait presque la même chose, une sorte de joie à rebours ! 
Et forcément je me suis cherché une recette avec de l'été dedans à remettre au goût du jour aujourd'hui, pizza vite fait et bien fait pour aller la déguster… au soleil !
Pizza presto très très poivrons
Ingrédients : 400g de pâte à pain – 1 douzaine de mini-poivrons orange et jaune – 1 boule de mozzarella – 1càs de concentré de tomate - 3 ou 4 branches de basilic – 5 ou 6 anchois - de l'huile d'olive – sel et poivre
Commencez en coupant les mini-poivrons en deux.
Mettez ensuite un filet d'huile d'olive dans une poêle à feu moyen et faites-y juste dorer les poivrons, n'insistez pas trop.
Etalez la pâte, étirez bien pour obtenir une pâte fine.
Badigeonnez-la de concentré de tomate. Coupez en tranches ou défaites à la main la mozzarella et répartissez-la sur la pâte. Ajoutez ensuite les poivrons, les anchois, des feuilles de basilic, quelques pincées de sel et du poivre, finissez par un filet d'huile.
Vous n'avez plus qu'à enfourner dans un four préchauffé à 220° pendant 8minutes.
Sortez la pizza toute chaude ajoutez quelques feuilles fraîches de basilic, un dernier filet d'huile et c'est prêt !


Mais pourquoi, bon l'hiver il va nous arriver en juin prochain du coup ? est-ce que je vous raconte ça…

mercredi 27 août 2014

Et si on prenait fromage et dessert et en même temps ??? Tartine feuilletées au chèvre et aux pêches !

Généralement quand j'ai le petit creux qui m'attrape le ventre, je pense fromage ou dessert pour me passer ma faim du moment. Et je fonce soit vers le placard soit vers le frigo pour trouver mon réconfort.
Mais là au moment où Marie, entendant mon estomac jouer du biniou,  m'a demandé fromage ou dessert ? habituée qu'elle est à mes… habitudes, j'ai hésité, hésité, hésité et puis j'ai répondu fromage et dessert !
Marie s'est alors éloignée de moi comme à chaque fois que j'ai une illumination culinaire en prévenant les enfants d'un taquin, c'est pas l'moment d'aller voir papa, y pense cuisine ! Il va encore nous faire une absence pour la soirée… Et comme je savais déjà ce que j'allais cuisiner, des tartelettes feuilletées au chèvre et aux pêches que j'avais repérées sur le blog d'Allison, Some the Wiser, un blog à la gourmandise contagieuse… Comme je savais donc je l'ai à peine regardée et j'ai juste répondu y pense plus il agit ! Et j'ai tourné les talons en direction de la cuisine en me disant que des fois la facilité ce n'était pas désagréable non plus…
Tartines feuilletées au chèvre et aux pêches
Ingrédients : 1 carré de pâte feuilletée (je prends la mienne chez Picard ou quand je pense à la commander chez mon boulanger) – 2 petites pêches blanches pas trop mûres – 2càs d'amandes effilées – 90g de Chavroux ou d'un autre fromage frais de chèvre – 1 jaune d'œuf - 1càs de miel liquide - poivre
Etalez la pâte feuilletée en essayant de faire un rectangle d'environ 32cm sur 30 puis découpez 4 bandes d'environ 8cm sur 30.
Etalez vos morceaux de pâte sur une plaque couverte de papier sulfurisé.
Coupez les pêches en très fines tranches en forme de demi lune comme sur la photo. Pas la peine de les éplucher.
Etalez le fromage au milieu des pâtes feuilletées avec le dos d'une cuillère.
Déposez par dessus les tranches de pêche. Badigeonnez le bord des pâtes avec du jaune d'œuf légèrement coupé à l'eau et étalé au pinceau.
Parsemez le tout avec les amandes effilées.
Il me restait quelques framboises que j'ai aussi mis, mais rien d'obligatoire.
Enfournez dans un four préchauffé à 180° pendant 18 minutes.
Juste quand c'est cuit, arrosez les tartines avec le miel et laissez tiédir avant de déguster.

Mais pourquoi, et entrée, plat, fromage et dessert sur une tartine… non ??? est-ce que je vous raconte ça…  

mardi 26 août 2014

Trophée Besserat de l’effervescence et un magnum de Besserat de Bellefon à déguster ! A vous de jouer…

Pour poursuivre la célébration de son 170ème Anniversaire, les champagnes Besserat de Bellefon, renommés pour la finesse de leurs bulles, lancent « Le Trophée Besserat de l’Effervescence ».
« Le Trophée Besserat de l’Effervescence » sera décerné aux artistes ayant le mieux exprimé l’effervescence au travers de leur art, vidéo, photo, sculpture, installations peinture…
Un jury composé de personnalités reconnues dans le monde de l’art, des Vins & Champagnes et de la Gastronomie se réunira afin de délibérer sur vos « créations effervescentes ».
Donnez libre cours à votre créativité, participez et gagnez peut-être : Un Weekend « Découverte et Gastronomie » au Domaine Les Crayères à Reims. Ce concours lancé aujourd'hui 25 août, sera clôturé le 17 octobre et vous trouverez toutes les informations là : Trophée Besserat de l’effervescence
Et à l’occasion de ce trophée, la Maison de Champagne Besserat de Bellefon propose aussi à l'un ou l'une d'entre vous de découvrir son champagne en recevant un Magnum de Champagne Besserat de Bellefon !
Pour être celui ou celle-là c'est très simple répondez à la question suivante dans les commentaires: Quelle est la particularité des bulles Besserat de Bellefon ? Attention soyez précis !
Ensuite une de mes souris (mon hamster étant trop jeune pour ce type de tirage au sort…) tirera au sort une des bonnes réponses de sa main innocente et il ou elle recevra le magnum ! vous avez jusqu'à vendredi 29 août 2014 à minuit pour participer !
Et surtout n'oubliez pas de laisser un mail dans votre commentaire pour que je puisse vous joindre si vous êtes le gagnant ! Et si vous voulez éviter de laisser votre mail visible, écrivez votre commentaire sans mail, faites un copié/collé et envoyez-moi le message à l'adresse suivante : doriancuisine@free.fr
« L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération. »


Mais pourquoi, il n'y aurait pas une histoire de bulles et de finesse là-dessous... est-ce que je vous raconte ça…

lundi 25 août 2014

Derniers regards vers l'été déjà passé ??? Beurre de pêche au goût d'été peut-être pour la der des der des recettes sous… la pluie !

Longtemps je me suis obstiné en espérant quelques derniers rayons de soleil cet été de… enfin pendant cet été à se lancer un Meetic des grenouilles et des escargots !
Et puis là j'ai passé ma journée à regarder dégouliner mes vitres et… je crois que je vais renoncer à attendre. 
Mais je trouvais ça tristounet de passer en position automne, de commencer à penser premières petites soupes sans une dernière belle recette d'été. Alors j'ai cherché ce qui pour moi représentait vraiment vraiment le plus ces mois de vacances, de soleil… enfin des fois, et de farniente. Après avoir beaucoup hésité la pêche est devenue évidente, cette fragile, sensible, seulement bonne après s'être gorgée de soleil et avoir mûrie à l'ombre de l'été, si je ne devais en garder qu'une qui me dit que je suis en été, je garderais bien la pêche.
Avec cette pêche, la blanche, ma préférée, j'ai eu envie de réaliser un beurre de pêche rencontré du côté de chez Sue, sur son blog The view from great island, un endroit où j'aime à me perdre régulièrement tellement sa cuisine m'est agréable. Une recette à laquelle je n'ai pratiquement pas touché.
Beurre de pêche au goût d'été
Ingrédients : 2kg de pêches blanches de préférence mûres – 240g de sucre en poudre – 25cl d'eau – 6 framboises - le jus de 2 citrons
Epluchez les pêches et coupez-les en morceaux.
Versez l'eau, le sucre, les morceaux de pêche et les framboises dans une casserole de préférence à fond épais. Portez à ébullition à feu assez vif puis baissez à feu moyen et faites blobloter pendant une vingtaine de minutes.
Mixez alors le tout finement au mixer plongeant, puis passez au tamis fin.
Mettez le jus obtenu dans la même casserole après l'avoir lavée et ajoutez le jus de citron.
Portez de nouveau à ébullition à feu assez vif, puis passez à feu doux et laisser blobloter à tout petits bouillons pendant 45minutes en remuant régulièrement.
Surveillez que ça ne brûle pas et si ça commence à attacher baissez encore le feu et remuez bien. Au final vous devez avoir une jolie consistance assez ferme. Mettez en pot et dégustez par exemple sur une tartine avec quelques framboises et quelques feuilles de menthe et vous verrez que l'été n'est pas si loin quand même…


Mais pourquoi, bon et un été indien c'est possible un été indien ? est-ce que je vous raconte ça…

dimanche 24 août 2014

Retour à la maison comme si de rien n'était et tiramisu infernal très amandes…

Après quelques jours campagnards nous revoilà déjà à  la maison prêts que nous sommes à affronter la rentrée… purée ça va déjà être la rentrée !
Et je me suis dit que les choses avaient vite vite repris leur place presque comme si nous n'étions pas partis quelques jours au pays où pousse l'herbe verte. Marie virevolte autour de moi en s'attelant à ranger les valises, faire le café, répondre au courrier, s'occuper des chats… à faire… tout quoi ! Mon fils a disparu derrière son écran et il fait comme les trois singes, il n'entend rien, ne voit rien et… non c'est vrai qu'il parle, enfin à travers son écran, à nous ça fait bien longtemps… En fait depuis ce "matin" quand vers 14h nous lui avons rappelé que pour se coucher le soir il fallait se lever à un moment ou un autre.
Et moi, moi je cuisine ! Du matin au soir et du soir au matin. Les choses ont décidément vite vite repris leur place comme si… Et aujourd'hui je me suis dit que les tiramisu se préparait trop souvent à l'horizontale et que la verticale elle aussi pouvait bien leur aller ! La verticale et les amandes !
Tiramisu infernal très amandes…
Ingrédients : 3 œufs – 60g de sucre en poudre – 250g de mascarpone – 1 paquet de biscuits à la cuillère – 1càs à soupe de cacao en poudre – 1càs d'amandes effilées – 1càs d'amandes émondées – 3 expresso – ½ càc de café soluble – 3 sucres – 1càs d'Amareto
Séparez les blancs des  jaunes puis fouettez les jaunes avec le sucre et les blancs en neige.
Fouettez rapidement à la fourchette le mascarpone, videz-le dans un saladier puis fouettez le avec les jaunes blanchis au sucre. Incorporez alors délicatement les blancs.
Faites légèrement dorer les amandes effilées et  les amandes émondées à la poêle, laissez-les refroidir puis hachez les amandes émondées.
Mélangez dans un plat le café chaud, le café soluble, le sucre et l'Amaretto et laissez refroidir.
Ensuite c'est tout simple vous prenez des verres bien hauts, j'ai pris des verres à cidre des Asturies hauts et larges à la fois, taillez les biscuits à la taille des verres et commencez le montage infernal.
Des biscuits trempé dans le café aromatisé, de la crème, des biscuits, des amandes hachées, de la crème, des biscuits, de la crème… et quand vous arrivez en haut vous mettez au frais une paire ou deux d'heures.
Ensuite vous couvrez de cacao et d'amandes effilées avant de vous demander avec quelle petite cuillère vous allez bien pouvoir atteindre le fond…


Mais pourquoi, rentrée, rentrée et si on rentrait pas cette année ??? est-ce que je vous raconte ça…

vendredi 22 août 2014

Et si l'on passait un instant gourmand pur brebis Pyrénées ? Tome 3 le mille-feuille de fromage de brebis à la confiture de cerise noire…

Et revoilà les brebis qui reviennent par ici pour la dernière fois ! Et ce dernier numéro sera composé une nouvelle fois d'une recette à base de fromage de brebis présentée par un chef, agrémentée de deux pastilles informatives sur la production et les spécificités du fromage Pur Brebis dont voilà le détail :
- La recette du chef : « Le mille-feuille de fromage de Brebis à la confiture de cerise noire »
- Les secrets d’un fromage au goût unique : la fabrication du fromage de Brebis, avec Laëtitia Gaborit, Meilleur Ouvrier de France fromager
- Des accords tendances : les bons conseils de Carine Baudry, expert-dégustateur et directrice de l’École du Thé, et de Laurent Cicurel, sommelier en bière, pour déguster le fromage de BrebisLe mille-feuille de fromage de brebis à la confiture de cerise noire

Le mille-feuille de fromage de brebis à la confiture de cerise noire
Ingrédients pour 4 personnes : 400 g de fromage de brebis (6 mois d’affinage) - 150 g de confiture de cerise noire - 4 feuilles de gélatine - Mesclun de salade (mélange de salades) - 2 c.à.c d’huile de noix - 10 g de noix concassées  - 2 c.à.c de cerfeuil
Retirer la croûte du fromage. Couper des tranches régulières de ½ centimètre d’épaisseur, réserver. Passer la confiture de cerise à travers une passoire ou un tamis (cela permet de bien écraser les cerises). Mettre la gélatine à ramollir dans de l’eau froide pendant quelques minutes. Chauffer légèrement la confiture de cerise, ajouter la gélatine préalablement pressée entre vos mains. Laisser la fondre et mélanger. Réserver au chaud.
Chemiser un moule rectangulaire (8 cm sur 10 cm et 4 cm de hauteur) de papier film.
Déposer une tranche de fromage de brebis dans le fond du moule, puis une fine couche de confiture tiède et ainsi de suite jusqu’à obtenir 5 couches de fromage et 4 de confiture. Refermer avec le papier film et placer au réfrigérateur pendant 1 heure.
Démouler le mille-feuille et découper des tranches de un ½ centimètre.
Servir 2 tranches par personne, accompagnées d’un mesclun de salade à l’huile de noix et d’une tranche de pain aux raisins et noix.

Mais pourquoi, c'est qu'elles vont me manquer les petites bestioles ! est-ce que je vous raconte ça…

Le vendredi c'est retour vers le futur… Le macaron d'Amiens et si les macarons de nos régions me reprenaient…

J'ai mes p'tites lubies qui me prennent et qui souvent par manque de temps je renonce… Bon ça ne m'empêche pas d'y repenser de temps en temps et des fois j'arrive même à repêcher un de ses projets là.
Et en retrouvant ces macarons d'Amiens que j'avais découverts il y a quelques années, je me suis dit que mon envie de faire le tour de France des macarons pouvait bien me reprendre encore plus vite que j'avais dû l'oublier à l'époque où ça m'avait démangé le projet !
Me revoilà donc à la recherche des macarons de nos régions et si vous avez des idées ou des recettes n'hésitez pas les commentaires vous sont grand ouverts !
En attendant revoilà donc les macarons d'Amiens, ces macarons rustiques comme je les aime.
Le macaron d'Amiens
Ingrédients : 110g de poudre d'amande – 15g de compote de pomme – 15g de miel – 1blanc d'œuf – 90g de sucre roux
Versez dans un saladier la poudre d'amande et le sucre.
Incorporez le blanc d'œuf, le miel et la compote.
Etalez la pâte sur un film et donnez-lui une forme de boudin en enroulant la pâte.
Mettez au frigo au moins une paire d'heures, vous pouvez préparer cette pâte la veille.
Coupez ensuite la pâte en tranches un bon centimètre.
Etalez les morceaux de pâte sur une plaque couverte de papier sulfurisé.
Enfournez dans un four préchauffé à 180° pendant six minutes, retournez la plaque et enfournez pour six nouvelles minutes.
Les macarons doivent être joliment dorés, un peu moins que les miens.


Mais pourquoi, et d'ailleurs il y a aussi des macarons dans d'autres pays non ??? est-ce que je vous raconte ça…